Chroniques d’une ouverture annoncée – partie 2.

L’église de la cathédrale de Mantes la jolie sonnait 7h du matin.

Elle ouvrit les yeux et son premier réflexe fut de regarder son agenda. Combien de rendez-vous avait-elle aujourd’hui ? Où se passaient ils ?

Quatre rendez-vous, tous aux quatre coins de Paris. Elle allait encore passer son temps à courir plutôt que de voir ses dossiers avec les clients. Que de temps perdu pour elle, nouvellement arrivée dans sa société. Elle devait faire ses preuves en peu de temps. Elle n’en avait donc pas à perdre à chercher des places de parking, et des endroits assez calme où s’installer. D’autant que ses clients étaient tous mobiles et n’étaient pas dérangés par le fait de se déplacer pour leurs rendez-vous.

Elle se leva et se prépara. Constatant avec plaisir qu’elle avait encore du temps, elle décida d’aller chercher un petit déjeuner à la boulangerie en bas de chez elle.

Sur place, faisant la queue gentiment, encore plongée dans l’organisation de sa journée, son oreille fut attirée par une conversation derrière elle.

« Ça y est le PEG’S COFFICE va enfin ouvrir. Les travaux sont presque finis. Le café bureau va être au top avec son mur en brique et le bleu dans la salle là, woaaa !! Maman m’a dit que le WIFI et l’imprimante étaient installés maintenant. On a trop hâte que ça ouvre ! »

« Bonjour et pour vous qu’est-ce que ce sera ? ». La voix de la boulangère la tira de son écoute brusquement.

« Une tradition s’il vous plait »

Après avoir réglé, elle attendit à la sortie que les jeunes filles qui tenaient la conversation derrière elle sortent.

« Bonjour mesdemoiselles. Je n’ai pas pu m’empêcher d’entendre votre conversation concernant le PEG’S COFFICE. Pourriez vous m’en dire plus s’il vous plait ? »

L’une des deux jeunes filles sourit et partit dans un discours qui semblait rôdé :

« Oui bien sûr ! C’est juste à côté justement. Rue du vieux pilori, dans la cour intérieure. C’est un lieu de type café bureau réservé aux professionnels qui sont sans bureau fixe ou bien font du télétravail.

Vous y entrez, vous vous installez, vous travailler autant de temps que vous le souhaitez. Et vous ne payez qu’au temps passé. Vous avez à disposition des boissons variées, du WIFI très haut débit, une imprimante et une salle pour vous isoler au cas où. Tout ça dans une ambiance cosy et conviviale »

Elle chercha rapidement dans son sac et lui tendit un flyer : « Vous trouverez les coordonnées là-dessus, ça vous intéresse ? »

« Oui beaucoup, je vous remercie. Passez une bonne journée ! »

Décidément, sa journée avait bien commencé.